AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un endroit calme... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nariko Fujita
Mafieuse
Mafieuse
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Un endroit calme... [libre]   15.11.08 3:18

Les cours étaient finis, cela faisait quelques minutes que la sonnerie du collège avait retentit. Mais Nariko n’était pas encore partit de l’établissement. Non, au lieu de suivre le troupeau d’élève ravit de sortir de ces murs. Elle était montée sur le toit. La jeune femme avait gravit les escalier quatre à quatre. Comme si sa vie en dépendait. Une fois arriver au dernier étage, elle se surprit a avoir le souffle couper. Ici, il n’y avait pratiquement aucun bruit. Bien sur on pouvait entendre les élèves en bas qui parlaient joyeusement mais leurs voix étaient étouffées... Qu’importe, elle n’était pas là pour écouter les conversations on ne peut plus banales de ces élèves ordinaires. Mais alors que faisait elle sur ce toit. Premièrement, il n’y a personne qui l’attend chez elle. Nariko vit seule. Son mentor? Et bien, il est en italie. Et à vrai dire c’est beaucoup mieux comme çà. Nariko ne parle pas beaucoup et avec elle très vite de longs silences s’installent. Ce qui est loin d’être agréable. Bien que depuis qu’elle vient ici au collège de Namimori elle doit bien se l’avouer. Elle est obliger de faire des efforts. Si on lui demandait la maintenant si cela la dérange de devoir se forcer a perler de tout et de rien. Elle ne serait pas quoi répondre. Comme la plupart du temps, elle a bien du mal à donner un simple avis...

La jeune femme inspira profondément un grande bouffé d’air frais. Puis elle soupira. La journée avait été longue. Nariko avait bien du mal à s’y faire. Les cours, les élèves, l’uniforme... Tout cela était en quelque sorte nouveau pour elle. Et la jeune femme avait bien du mal. Elle se mit a regarder autour d‘elle. C’était un toit on ne peut plus banal. Comme elle... Soudain une sonnerie. Rien a voir avec celle de l’établissement scolaire. Celle là, Nariko la connaissait sur le bout des doigts. Elle ne regarda même pas le numéro affiché. Pas la peine, peu de monde avait le numéro de son portable. En fait, la seule personne ayant eut le privilège de l’avoir et bien c’était celui qui le lui avait donné, son mentor... Elle ne sursauta pas. Nariko savait qu’elle allait recevoir un coup de fil. C’était en autre pour cela qu’elle était montée si précipitamment sur le toit. La jeune femme n’aurait pas du se dépêcher si seulement elle n’avait été empêtrer dans une conversation qui avait tirer en longueur. Mais soit, elle était là et en plus à l’heure. Un bref coup d’oeil de chaque côté pour être bien sur d’être seul puis elle décrocha.

« Tu en a mis du temps avant de décrocher. »
« ... »
« Je vois, toujours aussi bavarde à ce que je vois. Ce n’est pas grave, je vais faire la conversation pour deux. Alors, tout ce passe bien? Tu as pu trouver quelque chose? »
« Pour te donner des infos, il faudrait déjà que je sache ou et quoi chercher tu ne trouves pas? »
« Ha enfin, j’entends le son de ta voix. Mais je t’avais prévenue non? Cette mission est délicate et je n’ais pas beaucoup de renseignement. Tu dois te débrouiller. »
« Pff... D’accord, mais a part des élèves on ne peut plus normal et bien rien... Enfin pour le moment. »
« Bien, bien... Il faut continuer à creuser. J’ais confiance en toi, tu trouveras bien quelque chose. »
« Oui mais je ne peux quand même pas chercher a l’aveuglette non plus il faudrait que tu... »
« Allez bye et essaye de t’amuser... »


Et ce fut tout. Il lui raccrocha au nez. La jeune femme tira une drôle de tête, entre habitude et énervement. Ouais, le free style c’est bien joli mais en même temps c’est loin d’être facile. Soit, Nariko se remit a soupirer encore une fois. En fin de compte, elle n’avait rien en plus. Un simple coup de fil sans plus... Bah, c’était pas la peine de s’exploser les poumons pour si peu. Une légère brise... Nariko ferma les yeux quelques instants. La jeune femme se laissa glisser sur le sol. Quelques minutes, quelques instant de calme. A cette heure ci, il n’y avait personne. Enfin c’était ce qu’elle pensait en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xin Chin
Mafieux
Mafieux
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 13/10/2008
Age : 25
Localisation : Oû que je suis.

MessageSujet: Re: Un endroit calme... [libre]   16.11.08 9:55

Xin avait eux plusieurs problème avec certain élève, plus précocement ceux du comité de discipline qui voulait lui régler son compte pour ne pas mètre l’uniforme exacte du collège. Et oui, Xin portait son chandail mauve comme a son habitude, il portait la veste et le pantalon de l’uniforme de Nanimori mais ne voulait pas enlever son chandail, et puis ensuite, qu’est-ce que cela change ? Pour lui absolument rien mais pour les règlements ça change un peu tout.

Élève de comité-Tu va voir !

Il chargea sur Xin sens savoir la force de son adversaire, en pansent que Xin était bien ordinaire, c’est ce qui lui couta une bonne racler, Xin lui donna quelque coup dans le ventre puis pour le finir un bon coup de pied dans la figure pendant qu’il était accroupi vers l’avant. Il vola quelque mètre en l’aire pour retomber. Ils cherchèrent tous et profitant du nombre, un des élèves du comité réussi à prendre les bras de Xin pour qu’il ne les utilise plus mais se qu’il ignorait ces que Xin peu se défaire de cela facilement. Xin sa déboita les os des bras pour pouvoir bouger ensuite, il enchaina avec quelque coup de pied puis utilisa le temps que ses ennemi sois surpris pour se remettre les os en place. Cette technique s’appelle le ‘Bone Shreding’ cela consiste à concentrer son chi pour déboiter un os de son corps puis le remettre en place par la suite, bien sure cela requière beaucoup d’entrainement et beaucoup d’énergie. Au final le combat se finit avec le vainqueur Xin, étrangement Hibari n’est pas apparut pour régler tout ceci mais cela était surement mieux pour Xin. Les cour avaient commencé puis fini par finir.

* C’n’était pas trop male pour un premier jour de class, se qui m’étonne c’est que le Judaime des Vongola sois dans cette école, mes information était donc vrais, je fais pouvoir voir de quoi il est capable. Les personnes a ses alentour devrait êtres ses gardiens… Peut-importe cela me donnera l’opportunité de voir leur puissance a eux aussi.*

Xin alla pour vers la sorti de l’école quand il vu une jeune fille courir vers le toit de l’école. Il se demanda pourquoi et décida de la suivre a longue distance pour ne pas qu’elle le remarque. Hibari se mit dans son chemin puis lui adressa quelque mot.

Hibari- Tu a encor troubler la paix de cette école, la prochaine fois de te mordrait sens pitié jusqu'a la mort.

Puis il reprit son chemin, Xin soupira car il ne voulait pas se battre contre lui, Hibari était bien trop puisant pour Xin. Xin arrivas tranquillement sur le toit et la jeune fille était en train de parler au téléphone.

*Pourquoi s'isoler pour prendre un appelle ? Je me ne rappelle pas avoir vu sa face dans les archives des personne de la mafia ni des criminels et aucune personne ne voudrai prendre un appelle privé sur un cellulaire. Allons éclaircir se mystaire.*

Xin franchi la porte et alla vers le grillage puis regarda le ciel sens se soucier de se qu’elle aurait comme réaction.

*Laissons le doute et le hasard décider.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsunaze.pureforum.net/forum.htm
Nariko Fujita
Mafieuse
Mafieuse
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Un endroit calme... [libre]   16.11.08 14:30

Le toit était calme pas étonnant dans le fond. Les cours étaient finis, il ne devait plus avoir grand monde dans le collège. Nariko n’était pas pressée de rentrer chez elle, vu que personne ne l’y attendait. Cela avait ses avançages comme ses inconvénients. La jeune femme était souvent livrée a elle même. Mais maintenant, elle en avait l’habitude et a vrai dire cette situation ne la dérangeait même plus. Assise a terre, contre le petit muret qui lui servait de dossier. Nariko ferma un bref moment les yeux. Elle faisait souvent cela, çà l’aidait a se concentrer. La situation actuelle était on ne peu plus flou. Mais si il y avait bien quelqu’un pour rendre tout cela plus clair c’était bien elle. Aussi non, elle ne serait pas ici à se demander pourquoi elle devait jouer les petits élèves modèles. D’ailleurs est ce qu’elle aime être ici? C’est une bonne question. Elle ne sait pas trop. Comme toujours la jeune femme est sans avis. Tout ce qui concerne sa vie, lui est comment dire étranger. Nariko aurait pu rester des heures là sans bouger d’un centimètre. Elle était bien et il n’y avait rien d’autre à dire pour le moment. Soudain, la porte du toit qui s’ouvre. La mafieuse finit par ouvrir les yeux et les poser sur celui qui venait de briser son moment de réflexion. Un jeune homme... Normal, on est dans établissement scolaire. Ce qui est plus étrange c’est qu’à cette heure ci, il n’avait rien à faire sur le toit. Elle non plus d’ailleurs mais soit, elle ne va pas se juger elle même. Ce serait on peut peu plus ridicule. La jeune femme fronça les sourcils. Elle le regarda du coin de l’oeil se rendre vers le grillage. Il ne fallait pas non plus qu’elle le dévisage comme si elle n’avait jamais vu un garçon de toute sa vie. Mais que faire? Elle les relations ce n’est vraiment pas son fort. A vrai dire, en public elle ne sait jamais quoi dire quoi faire. Mais elle est obliger de combler ses vides pour ne pas faire de vagues, pour se fondre dans le foule. Et ce même si ce n’est pas vraiment elle. Ce qui compte c’est la mission. Et pour l’heure actuelle, elle se devait d’être une jeune fille normale. Alors elle devait réagir en tans que tels. Mais que dire? Halala, c’était loin d’être facile pour elle. Dans un premier temps, Nariko se releva doucement. Elle remit de l’ordre dans les plis de sa jupe légèrement désordonner. Puis elle se tourna de sorte que maintenant, elle avait tout le loisir de regarder son vis à vis.

« Heu... Tu cherches quelque chose?... »

C’était tout ce qu’elle avait trouvé pour lancer la conversation. C’était une petite phrase lancer maladroitement comme une autre. Intérieurement, Nariko se traita d’idiote. Mais c’était fait, c’était sortit tout seul. Rien qu’avec ces quelques mots, il devait la prendre pour une fille un peu naïve. C’était bien sa veine. Elle se mit à soupirer. Son mentor se trompait. Comment pouvait elle s’amuser en faisant ce genre de chose. Elle si décaler par rapport aux autres gens de son âge. À la limite se serait plus simple pour elle de se battre que de faire la conversation... Si c’était pas pathétique. Elle l‘observa encore un peu, il devait être un peu plus jeune qu’elle. Mais elle pouvait se tromper. Encore une fois elle tourna entièrement son visage pour le regarder enfin droit dans les yeux. Enfin elle pouvait le voir parfaitement de son œil. Elle le regardait, non plutôt l’observait mais sans trop insister là non plus. Il l‘intriguait peut être? Ce n’était pas comme si elle scrutait son vis-à-vis comme une malpolie, mais elle se posait des questions. Du style que faisait il ici? Mais ce léger mouvement de tête fut fugace car elle se perdit dans un contemplation de l’horizon sans rien rajouter d‘autre pour le moment. Elle ne sous entendait rien sur sa condition de mafieuse à ce jeu des masque, Nariko est assez douée.

« Je crois que tu devrais rentrer chez toi. Les cours sont finis, il doit y avoir quelqu’un qui t’attends... »

Elle ne faisait que faire une remarque anodine comme elle pensait qu‘une élève du collège de Namimori pourrait le faire. Elle contempla le sol en contrebat, elle n’a pas le vertige alors cela ne la dérange pas. Maintenant restait à savoir si le subterfuge dont elle faisait preuve allait faire son effet ou pas... Après tout, elle est une mafieuse avant tout, le reste a si peu d’importance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xin Chin
Mafieux
Mafieux
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 13/10/2008
Age : 25
Localisation : Oû que je suis.

MessageSujet: Re: Un endroit calme... [libre]   16.11.08 22:47

Xin ne répondit pas a la première phrase que la jeune fille lui avait dit car lui la parlote ce n’est pas son genre. Elle le regarda mais Xin trouva qu’elle le scrutait, bien sur ceci n’était pas sur juste une impression come les autre. Elle reprit encore une vois la parole… rentrer chez lui ? Quelqu’un qui l’attend ? Il ne voulait pas rentrer et il vie seul alors aucune raison de rentrer pour lui. Il s’avait retourné puis la regarda d’un regard rapide, elle ne lui disait rien, une donner manquante ou une élève paranoïaque qui veux prendre des appelles en privé ? Il préférait ni un ni l’autre mais cela ne pouvait avoir un autre choix.

-Non, je ne cherche rien et non personne ne m’attend car je vie seul. Les cours son peut-être fini mais il n’y a pas de règle qui m’empêche d’aller sur le toit et a ce que je vois je ne suis pas le seul ici. Alors pourquoi toi est-tu sur le toit de cette école si les cous son fini ? Besoin d’aire, ou un appelle privé ?

Il ne put s’empêcher de faire cette remarque mais Xin l’avait dit tellement naturellement qu’on ne pouvait pas vraiment le soupçonner de grand-chose. Il se retourna et regarda la cour de l’école, il vit Hibari faire une petite promenade en regardent de tout les sens, surement pour vérifier l’état de l’école ou un truc du genre.

-J’te jure, ce type la…

Dit-il tout doucement, il regarda le soleil presque coucher puis les nuages qui venait par ici tout doucement. Xin soupira, un petit vent commença à se lever et la température baisait très lentement.

*Je vais devoir rentrer bientôt si je veu avoir le temps de faire quelque recherche.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsunaze.pureforum.net/forum.htm
Nariko Fujita
Mafieuse
Mafieuse
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Un endroit calme... [libre]   16.11.08 23:47

Marchera, marchera pas? Tels était toute la question dans le fond. Savoir si Nariko était assez douée pour venir fouiner dans le collège sans se faire prendre. C’était çà l’épineux problème qu’il fallait qu’elle résolve avant toute chose. Le reste, la mission et tout ne venaient qu’en second. En même temps, elle avait confiance en son potentiel. Aussi non, ce ne serait pas elle que l’on aurait envoyer ici entre ces murs. Et quoi de mieux qu’une sorte d’exercice pratique bien que il faut bien être franc quoi qu’elle face, avec son air toujours dans la lune. Et bien la jeune femme est souvent à côté de la plaque. Mais ce n’était pas encore très grave dans le sens ou on la prenait pour une personne à perte et quelque peu dans son monde. Et dans le fond, n’étais ce pas ce qu’elle était. Alors pas la peine de tergiverser sur le sujet durant un temps considérable. Mais il y avait encore une inconnue dans cette histoire. Ce garçon comment allait il réagir a ses questions? Allait il se rendre compte que question relation, elle était loin d’être une championne. Ou allait il se douter que quelque chose clochait chez elle? Rien n’était moins sur, ce fut pourquoi Nariko resta sur ses gardes. Comme elle a l’habitude de le dire, méfiance est maîtresse de sûreté. Et cela est encore plus vrai dans le monde la mafia. C’est une question de survie. La jeune femme nota cependant que son vis a vis ne répondit pas à sa première question. Mais elle en aurait fait autant. Était assez pour qu’elle même trouve ce genre de réaction louche. Nariko n’était pas parano au point de foire des agents de la mafia à chaque coin de rue non plus. Mais qui sait on ne sait justement jamais qui l’on va croiser a un carrefour... La jeune femme continua de regarder en bas, le vas et vient des voitures. Les quelques derniers élèves qui sortaient d’un pas presser du collège pour rentrer chez eux ou ailleurs... Puis elle releva la tête quand le jeune homme se mit à parler. Elle l’écoutait sans le regarder pour le moment. Il finit par lui dire qu’il ne cherchait rien de spécial ici. Nariko se demanda pourquoi il était là? Mais sans lui poser la question car cela pouvait tout aussi bien ce retourner contre elle pour le moment. Et puis elle ne voulait pas se montrer trop curieuse. Puis il ajouta que de toute manière personne ne l’attendait. Ils avaient donc un point commun. Ce fut a ce moment la qu’elle tourna son visage pour l’observer en silence. La suite de la conversation et bien en quelque sorte, il lui comprendre tout le monde avait le droit d’être ici. Pas faux, mais elle n’avait pas réfléchit. Cette phrase était sortie tout seule. Qui était elle pour donner des ordres? La jeune femme eut un léger sourire gêner sur le bord des lèvres. Elle n’en oublia pas qu’il lui avait posé la fatidique question et elle que faisait elle sur ce toit. Nariko prit une profonde inspiration avant de prendre la parole.

« Un peu des deux, je crois. C’est l’endroit idéal pour avoir une conversation privée et pour prendre un bon bol d’air frais. »

Que pouvait elle dire d’autre? Au fait si je suis sur le toit c’est parce que je suis en couverture ici pour la mafia. Que l’on m’a demander de récolter des info’s sur certaines personnes et qu’en plus je suis payer une jolie somme pour çà? Non, la vérité était une option qu’elle n’avait plus depuis bien longtemps. Pas vu pas prix et tans que cela était le cas, elle se devait de mentir. C’était là aussi une question de survie... La jeune femme leva une main vers le grillage et passa ses doigts entre les petits interstices de ce dernier.

« Désolé pour mes questions, je ne voulais pas me montrer impolie. C’est juste que je suis surprise de voir que l’endroit n’est pas si désert que çà. C’est tout... »

Une voix si lasse et à peine audible. Après tout, Nariko est le genre de fille à se fondre dans la foule. Pas vraiment d’exubérance comme çà du premier coup d’oeil. Mais elle est bel et bien la. On ne la voit pas et c’est justement sa force. Bien que pour le moment, elle ne pouvait se fondre dans le décor. Enfin soit... Elle vit le jeune homme regarder en bas. Suivant son regard, ses yeux -enfin son oeil valide- se posèrent sur un autre élève. Elle ne l’avait jamais vu. Et en même temps cela ne faisait pas longtemps qu’elle était là. Obliger de prendre l’année en cours, comme si ce n’était déjà pas assez compliquer pour elle.

« Qui est ce? Tu le connais? Excuse moi je pose beaucoup de questions mais il n’y a pas longtemps que je suis arrivé en ville. Je me présente, Nariko Fujita et tu es...? »

Nariko le fixait droit dans les yeux un cour moment puis inclina la tête. Elle ne savait pas vraiment quoi faire alors dans le doute elle lui tendit une main pour le saluer. N’était ce pas ainsi que l’on s’y prend?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xin Chin
Mafieux
Mafieux
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 13/10/2008
Age : 25
Localisation : Oû que je suis.

MessageSujet: Re: Un endroit calme... [libre]   17.11.08 16:41

Xin l’écouta lui poser quelque question sur Hibari mais il se surprit à déceler un mensonge dans ses parole, plutôt vague comme pressentiment, il ne savait pas ou il était mais Xin était sure qu’elle mentait sur un point car elle était un peut trop normal. Quoi c’est vrais, tout le monde a une petit caractéristique qui au fond les rendent ‘’Spécial’’ non ? Bref, il ne pouvait rien affirmer, vous voyez, vous ? Quelqu’un de parfaitement étranger, qui sais que vous mentez mais il ne sait pas ou vous avez mentit et vous le dit en pleine face ? Ça ne ce fait pas. Puis elle lui dit son nom et lui tendis la main, il la prit avec une grande méfiance, l’avait-elle découverts ? Voulait-elle ne plus prendre de risque ?... Non une salutation bien normale.

*Nariko Fujita…Merde, même avec son nom cela ne me dit rien… Est-elle une criminelle en stage ? C’est du n’importe quoi… Je vais devoir creuser un peut plus d’une manière ou d’où autre si je veux en aprendre.*

-Je suis aussi nouveau, je suis arrivé que hier et j’ai eux quelque problème avec le comité de discipline, pour mon chandail et mon aptitude. Ce type là-bas, en est le chef, Hibari Kyôya, je ne peux pas vraiment dire que je le connais en profondeur mais une chose est sur c’est qu’il sait se battre.

En avait-il dit de trop ? Si c’était le cas, il s’en fichait royalement, et en plus, cela voulait tout simplement dire que soi Xin est un voyou ou soi qu’il c’est battu au Kendo contre Hibari ce qui est totalement improbable de voir Hibari faire du Kendo.

-Ça doit être un appelle très priver que tu as ressue pour t’isoler comme ça, bref, je peux pas te juger en male, moi aussi j’aime bien les coins tranquille…

*…Mais la c’est un peut pousser non ?*

Il sauta du pas léger pour atterrir sur un des barreaux qui tenait le grillage en place puis Xin resta la. Il ne pouvait que creuser au travers de la roche s’il voulait en apprendre un peut plus sur elle.

-Mon nom, Xin Chin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsunaze.pureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un endroit calme... [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un endroit calme... [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» Un endroit calme
» { Soirée de calme } [ Libre ]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» La ferme, un endroit paisible? Pas sûr... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn RPG :: Collège de Nanimori :: Toit du Collège-
Sauter vers: